Chroniques,  Lectures

Profondeurs de l’océan, Liz Braswell

Chronique : Profondeurs de l'Océan, Liz Braswell

Date de parution : 11 septembre 2019
Prix : 16,90 €
Nombre de pages : 442

Note :

Résumé

Et si Ariel n’avait jamais vaincu Ursula ? Ariel est une jeune sirène rêveuse qui ne souhaite que deux choses : parcourir le monde et avoir des jambes. Cette curiosité pour le monde des humains et son attirance pour le Prince Éric la poussent à transgresser les lois de son père, le Roi Triton, et à commettre l’irréparable : échanger sa voix contre sa liberté. Mais tout bascule lorsqu’elle ne parvient pas à se défaire du marché passé avec Ursula… Cinq années plus tard, orpheline et sans voix, Ariel est devenue la reine d’Atlantica tandis que la sorcière des mers, toujours déguisée, règne sur le royaume du Prince Éric. Lorsque la Petite Sirène découvre que son père pourrait être vivant, elle retourne à la surface pour confronter Ursula, auprès d’un prince qu’elle imaginait ne jamais revoir. Ceci n’est pas l’histoire de La Petite Sirène telle que vous la connaissez. C’est une histoire de pouvoir. De courage. D’amour. Une histoire où un seul détail peut tout changer.

Ce que j’ai pensé de cette lecture

La Petite Sirène est l’un de mes films d’animation favoris. De ce fait, ce livre me paraissait être un incontournable ! Après avoir lu Renouveau, que j’ai adoré, je n’avais pas vraiment de crainte quant à la réussite de cette histoire parallèle. J’étais même plutôt enthousiaste et, spoiler, je le suis toujours en repensant à ces bons moments passés au cours de ma lecture !

Devenir reine

Ce qui m’a le plus marquée au cours de cette lecture, c’est l’évolution du personnage principal, Ariel. Cette dernière est forcée de monter sur le trône après la disparition de son père ; elle doit assumer son implication dans cet événement tragique. Il incombe à une reine diverses responsabilités auxquelles notre petite sirène se familiarise tant bien que mal : écouter les réclamations, résoudre les conflits, signer des traités, valider des lois…

Il est vrai qu’Ariel a bien été obligée de grandir pour assumer pleinement son nouveau rôle. Néanmoins, j’ai adoré cette nouvelle facette de sa personnalité. Muette, elle a finalement compris l’importance de réfléchir à l’impact de ses paroles avant de les prononcer. Et bien que toujours mue par le désir de sauver son père, notre sirène réfléchit et agit différemment, n’oubliant pas que sa précipitation et son tempérament haut en couleur ont provoqué une série de catastrophes par le passé.

« Embrasse-la »

Comme dit en 4ème de couverture, Ariel et Éric finissent par se retrouver. Le prince comprend finalement que c’était elle, la personne à la voix angélique qu’il cherchait désespérément. Ariel se rend compte qu’elle éprouve toujours des sentiments pour lui mais ne perd pas de vue sa mission : sauver son père. Et cette fois, elle ne laissera pas ses sentiments mettre en péril sa famille, son peuple.

De nouveaux sentiments se tissent entre les deux personnages. Et sans trop vous en dévoiler, ils apprennent à se connaître, à se comprendre, partagent leurs coutumes ; une façon somme toute normale de se découvrir à l’aube d’une histoire d’amour. Et finalement, Éric ne s’éprend pas simplement d’une sirène à la voix envoutante mais bien d’Ariel et de son caractère passionné.

Redécouvrir des personnages

Plongés au cœur de ce roman, nous, lecteurs, pouvons sonder l’âme des différents personnages qui composent cet univers. Nous pouvons les découvrir et redécouvrir sous la plume de leur autrice. D’un point de vue omniscient, nous comprenons chaque émotion, chaque intention, chaque geste des différents personnages.

C’est finalement en cela que j’ai une affection particulière pour les romans, le pouvoir des livres. Dans le cas d’une réécriture comme tel est le cas ici, il est plus que plaisant de se replonger dans un univers qui nous est cher tout en l’explorant davantage et de faire plus ample connaissance avec ses habitants.

À l’instar de Renouveau, Profondeurs de l’Océan nous permet de découvrir, ou plutôt redécouvrir, les personnages sous un angle neuf. Je pense notamment à Grimsby qui se livre davantage quant à sa relation avec le prince Éric et l’affection qu’il éprouve pour ce dernier. J’ai même découvert un Grimbsy courageux et téméraire, prêt à faire face à tous les dangers pour les êtres qui lui sont chers.

Un coup de cœur mais…

S’il s’agit bien d’un coup de cœur, j’ai tout de même relevé un point à propos duquel je me questionne. Où sont les parents d’Éric, les roi et reine de Tirulie ? Pourquoi le royaume est-il dirigé par Éric alors qu’il détient encore le titre de prince ? Sont-ils sous l’emprise de Vanessa et ont donc été écarté du château pour qu’elle puisse mettre en œuvre son plan machiavélique ? J’ai d’abord pensé à cette hypothèse. Mais si tel était le cas, pourquoi Éric ne tente t-il pas de rentrer en contact avec eux après avoir retrouvé la mémoire ? Pour les protéger ? Je pense que ce point aurait pu être éclairci.

Cependant, ce n’est pas cette interrogation qui altère mon avis quant à ce roman. Je me suis vraiment délectée de chaque chapitre, de chaque page mais aussi et surtout de chacun des nombreux rebondissements. J’ai été tenue en haleine tout au long de ma lecture et n’ai pas été déçue du dénouement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *